Xerox va arrêter ses imprimantes à encre solide

Channelnews – le 16 juin 2017

Développées par Tektronix en 1991, les imprimantes à encre solide présentent de nombreux avantages : peu encombrantes, offrant une impression d’excellente qualité sur tous les types de papier pour un coût à la page réduit, absence de toxicité, pas de cartouches à jeter en fin d’utilisation… Tombée dans les mains de Xerox en 2000 à l’occasion du rachat par ce dernier de la division impression et images de Tektronix, la technologie semblait donc avoir de beaux jours devant elle.

Après avoir commercialisé des imprimantes à encre solide sous la marque Tektonix Phaser, l’inventeur du photocopieur lançait ensuite des produits sous sa propre marque, lancement qui n’a pas connu le succès escompté. Un seul modèle A4, le ColorQube 8900 reste à présent au catalogue. Ses jours sont désormais comptés si l’on en croit Channelbp. Sa commercialisation sera en effet arrêtée au troisième trimestre 2017. « Ces dernières années, les technologies d’impression laser couleur ont considérablement avancé. Xerox a constaté qu’un nombre croissant de ses clients préféraient la technologie laser à l’encre solide », a expliqué Sonia Panchal, porte-parole de la société, à nos confrères. La gamme ColorQube A4 sera donc remplacée par les imprimantes laser VersaLink C500 et C600.

Le fabricant promet toutefois de soutenir « les clients encre solide existants avec les plus hauts niveaux de service et de support ». Les consommables ne devraient pas disparaître du catalogue de sitôt.

DocuShare Flex : la nouvelle plateforme de gestion numérique des documents de Xerox

ITR News – le 1er juin 2017

Xerox lance à destination des PME DocuShare Flex, une plateforme permettant de digitaliser certains processus comme la facturation, le partage de fichiers, la révision de documents, la gestion des bases de données et l’archivage des documents.

Xerox lance donc officiellement ce mois-ci sa plateforme DocuShare Flex grâce auxquels les utilisateurs pourront exécuter diverses tâches liées à la gestion des documents comme :

  • le routage automatique des documents pour simplifier les processus de validation et le contrôle des versions.
  • l’automatisation de la gestion des documents facilitant l’observation des exigences réglementaires et normes sectorielles,
  • la simplification de la gestion de la multitude de documents requis pour les transactions, la comptabilité, la facturation et autres opérations.

DocuShare Flex offre par ailleurs :

  • une capacité de stockage extensible permettant de sauvegarder des centaines de millions de documents.
  • des fonctionnalités de gestion des documents, de leur création à leur archivage ou leur élimination.
  • des commandes de vérification des processus qui permettent l’annotation, la rédaction, mais aussi la consultation simultanée lors du contrôle de versions, de sorte à garder les documents à jour.
  • l’automatisation de différents processus métiers, qu’il s’agisse de stocker à un seul et même endroit l’ensemble des documents relatifs à un projet, de gérer les cycles de relecture et de validation de documents ou encore de respecter les exigences relatives à un éventuel audit. Il favorise aussi l’observation des pratiques recommandées par l’entreprise en permettant aux responsables de surveiller à tout moment l’état d’avancement du travail.
  • un moteur de recherche intuitif et une interface utilisateur dont la prise en main nécessite peu de formation.
  • la possibilité d’être associée aux systèmes back-end des entreprises pour en extraire les données et les lier aux documents.
  • la compatibilité avec les appareils multifonctions Xerox ConnectKey pour permettre la numérisation directe vers DocuShare Flex.

Le nombre d’utilisateurs minimal est de cinq et peut monter à plusieurs milliers.

Xerox pousse ses services d’impression dans le « cloud »

Les Echos – le 6 avril 2017

Trois mois après son divorce avec Conduent, le fabricant d’imprimantes lance son magasin d’applications… pour réduire le nombre d’impressions. « Parfois, il faut savoir se cannibaliser soi-même », explique son PDG, Jeff Jacobson, aux Echos.

Xerox voit son dernier lancement de produits comme « historique ». Ce mercredi à Londres, les dirigeants du groupe ont présenté devant des analystes la commercialisation dans les prochaines semaines de 29 nouveaux modèles de photocopieurs et d’imprimantes pour les entreprises. Un record. Toutefois, « le sujet n’est plus tellement les machines », concède Jeff Jacobson, le PDG de l’entreprise américaine. Comme tant d’autres dirigeants de sociétés du secteur informatique, il conjugue désormais à tout va les mots « services » et « cloud computing ».

De passage à Paris cette semaine, le patron venait commenter la première annonce d’ampleur depuis la scission entre Xerox et ses activités d’optimisation des processus internes des organisations, séparées depuis le 3 janvier au sein de la société indépendante Conduent. L’opération était soutenue par l’actionnaire activiste Carl Icahn . « Il y avait très peu de synergies, les technologies étaient totalement différentes, admet Jeff Jacobson, nous pensons que nous serons meilleurs si nous nous concentrons sur ce que nous faisons ». Le discours tranche avec celui de l’ancienne PDG, Ursula Burns, débarquée fin 2016, qui misait sur une diversification pour échapper aux affres d’un marché de l’impression structurellement à la baisse. Comme Meg Witman chez Hewlett-Packard en 2015 , elle a pourtant dû se résoudre à changer de stratégie.

Xerox construit une bibliothèque de services… comme Apple

Xerox sentait venir le danger de la dispersion. En deux ans, son chiffre d’affaires annuel est tombé de 12,67 milliards de dollars à 10,77 milliards en 2016. « Désormais, nous allons pouvoir investir tous nos moyens dans l’innovation autour des technologies d’impression de documents », se félicite le PDG. Xerox doit adapter son modèle économique à une époque où il est de bon ton de moins tirer sur papier. « Nous vendrons moins d’imprimantes mais plus de services, veut croire Jeff Jacobson, parfois il faut savoir se cannibaliser soi-même ». L’écosystème d’applications développées en interne par Xerox ou par ses propres clients offre une gamme de solutions permettant de limiter le nombre d’impressions et de réduire de 10 à 30% les frais qui y sont liés.

Les nouvelles imprimantes ConnectKey interagissent avec cette plate-forme accessible par les utilisateurs depuis leur ordinateur ou leur mobile. A son niveau, Xerox entend construire une bibliothèque de services pour l’imprimante comme Apple et Android l’ont fait sur le marché des smartphones. Hébergées sur des serveurs en ligne, certaines applications permettent de transformer un dossier papier en document numérique, de le modifier, de le traduire puis de l’adresser par e-mail à des collègues ou de le publier sur le Web. Exit la photocopie !

Xerox mise sur le « cloud » pour séduire les PME

Il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre l’intérêt de Xerox pour les services aux professionnels . « Alors que les valeurs des marchés matériels et consommables d’impression ont baissé respectivement de 3 et 5 % en 2016, celui des services de gestion des impressions a grossi de 5% », relève Lai-Ling Lam, une analyste chez Gartner. Les grandes entreprises ont été les premières à s’équipé en systèmes de ce type. Xerox veut compter sur sa plate-forme ouverte et mutualisée sur le « cloud » pour séduire les PME. La stratégie va aussi dans le sens de sa quête de rentabilité. Malgré la scission, le groupe espère maintenir son taux de marge à 12,5% en 2017.

À l’occasion du plus grand lancement produit de son histoire, Xerox dévoile les technologies qui façonneront l’environnement de travail de demain

actualités.xerox – le 29 mars 2017

La technologie ConnectKey® transforme les périphériques d’impression en assistants de travail connectés

PARIS, 29 mars 2017 – Xerox, l’entreprise qui transforme la façon dont le monde travaille, révolutionne une fois encore l’environnement professionnel en lançant aujourd’hui 29 imprimantes et systèmes multifonctions constituant l’écosystème ConnectKey® 2017. Ces solutions disposent de fonctionnalités facilitant le travail en mobilité, d’une connectivité aux services de cloud du marché ainsi que d’applications permettant d’accélérer les processus d’entreprise et d’augmenter la productivité des utilisateurs, le tout avec une sécurité de référence.

Avec l’écosystème ConnectKey®, les systèmes d’impression classiques deviennent les assistants professionnels intelligents et connectés qui s’adaptent brillamment à l’évolution des besoins des entreprises modernes. Les imprimantes, photocopieurs et télécopieurs d’hier font place à des équipements conçus pour le XXIe siècle, offrant des workflows personnalisés et un accès aux processus métier des entreprises par une simple pression.

La nouvelle gamme comprend des produits de différents formats et vitesses afin de couvrir les besoins de PME comme ceux des grandes entreprises, tout en proposant une expérience utilisateur commune.

« Nous constatons que les environnements de travail ont fondamentalement évolué, déclare Jeff Jacobson, Chief Executive Officer Xerox. À l’instar du smartphone devenu un assistant personnel piloté au moyen d’applications, nous avons conçu de véritables assistants professionnels personnalisables qui permettent de travailler en toute sécurité depuis n’importe où, grâce à des applications mobiles et des connexions avec le cloud.”

Ces 29 produits Connectkey se déclinent en deux nouvelles gammes baptisées Xerox VersaLink® et Xerox AltaLink®. La gamme VersaLink, conçue pour les petits groupes de travail et les équipes mobiles, accueille 19 imprimantes et systèmes multifonctions. La gamme AltaLink comportera pour sa part 10 systèmes multifonction destinés à des groupes de travail de plus grande taille où les besoins d’impressions sont plus intenses. Les deux familles proposent :

  • Une passerelle vers de nouvelles possibilités – Grâce aux nombreuses applications embarquées, issues de la Xerox App Gallery, développées par nos partenaires ou en vente libre, les entreprises peuvent facilement créer des workflows correspondant en tous points à leurs processus métier. Cela vaut pour la gestion des dossiers des patients d’un centre de santé comme pour l’administration de contrats immobiliers ou de factures – autant de processus qui peuvent être simplifiés, accélérés et optimisés à l’aide d’applications accessibles directement depuis l’interface utilisateur du système.
  • Une expérience utilisateur intuitive – Fruits de l’expérience Xerox, les 29 produits de la gamme partagent une interface utilisateur similaire et personnalisable, propre aux applications Xerox pour les environnements de travail. Son interface utilisateur tactile semblable à une tablette peut être personnalisée pour se plier aux spécificités de chaque environnement de travail et aux besoins de chaque utilisateur.
  • Une compatibilité totale avec les environnements mobile et cloud qui permet aux informations papier une fois numérisées de circuler facilement entre les systèmes et les services cloud tels que Dropbox, Office 365, Google Drive, OneDrive. Grâce à la connectivité sans fil, les collaborateurs nomades peuvent imprimer leurs documents en toute sécurité depuis n’importe quel périphérique mobile.
  • Une sécurité de référence – La technologie ConnectKey® protège efficacement les zones de vulnérabilité et les composants des systèmes contre les menaces. Elle empêche les tentatives d’accès non autorisées, sécurise les messages et informations à caractère confidentiel grâce à ses fonctions de cryptage et d’écrasement d’images, protège l’intégrité des données contre les attaques malveillantes.

En collaborant avec des leaders de l’industrie reconnus, les systèmes ConnectKey offrent un niveau de sécurisation de référence dans les environnements réseau. Avec McAfee, les imprimantes multifonctions de la gamme AltaLink intègrent une couche de sécurité supplémentaire.

La preuve par les faits : quand Xerox ConnectKey s’impose chez un constructeur mondial
CLIMAX est une entreprise mondiale de fabrication de machines, qui offre des services d’usinage sur site, de soudage et de test de soupapes, pour ses clients des secteurs du pétrole et du gaz, des mines, de la construction lourde, de la production d’électricité, de la construction navale et des transports. L’entreprise a porté son choix sur les nouveaux systèmes Xerox ConnectKey, car ses employés avaient besoin d’accéder de façon simple, sécurisée et à distance à leurs fichiers numériques afin de les imprimer, les partager et les stocker.

« Les équipements Xerox VersaLink C405 répondent parfaitement aux contraintes de sécurité et de mobilité qui entourent notre activité, se félicite David Richardson, administrateur réseau chez CLIMAX. Nos ingénieurs opèrent sur des chantiers de fabrication et de réparation complexes et doivent à ce titre pouvoir compter sur des workflows optimisés. »

Dates de commercialisation
Les 29 équipements des gammes Xerox AltaLink et Xerox VersaLink seront commercialisés au deuxième trimestre 2017.

A propos de Xerox
Avec un chiffre d’affaires de 11 milliards de dollars, Xerox Corporation est un leader du secteur technologique qui innove et transforme la façon dont le monde communique, se connecte et travaille. À l’heure où nos clients de toute taille cherchent à améliorer leur productivité, à maximiser leur rentabilité et à satisfaire toujours plus leur clientèle, notre expertise est plus précieuse que jamais. Nos services s’adressent aux PME, aux grandes entreprises, aux administrations, aux professionnels de la communication graphique et à nos partenaires qui les accompagnent.

Nous comprenons ce qui fait l’essence du travail et toutes les formes que celui-ci peut revêtir. Nous maîtrisons les enjeux d’un monde de plus en plus complexe, à la croisée entre papier et digital, bureau et mobilité, personnel et social. Chaque jour, partout dans le monde – dans plus de 160 pays – nos technologies, nos logiciels et nos équipes pilotent avec brio ces intersections. Nous automatisons, personnalisons, organisons, analysons et sécurisons les informations afin que nos clients progressent à un rythme accéléré.

Xerox est l’une des sociétés les plus éthiques au monde pour la 11e année consécutive

interactions.blogs.xerox – le 22 mars 2017

Depuis la création de notre entreprise, l’éthique a toujours été à l’avant-garde de la façon dont nous faisons des affaires chez Xerox. Nous avons mis en place un programme formel à l’échelle de l’entreprise depuis 2002. Toutefois, même avant cette date, l’éthique des affaires faisait partie de l’ADN de Xerox.

C’est donc avec une grande fierté que nous notons que Xerox a de nouveau été nommée parmi les sociétés les plus éthiques du monde pour l’année 2017, soulignant l’engagement de l’entreprise à adopter des normes et pratiques commerciales éthiques de premier plan. Depuis la création de cette liste, Xerox est l’une des seules sociétés à avoir été primée chaque année.

« Chez Xerox, nous sommes très fiers que notre nom soit synonyme d’innovation, de qualité et d’intégrité », a déclaré Jeff Jacobson, PDG de Xerox. « Nous nous engageons à faire des affaires de manière irréprochable, avec le plus haut degré d’éthique et dans le respect des lois dans le monde entier. Chaque décision et chaque mesure prise par chaque employé a un impact sur la réputation de notre société. »

Selon le directeur général d’Ethisphere, Timothy Erblich, il y a eu un changement dans les attentes sociétales au cours des 11 dernières années, ainsi qu’une constante redéfinition des lois et règlements et du climat géopolitique. Selon lui, les organisations reconnues comme les sociétés les plus éthiques du monde « investissent dans leurs communautés locales à travers le monde, adoptent des stratégies de diversité et d’inclusion et se concentrent sur le long terme comme un avantage commercial durable ».

La désignation de la société la plus éthique au monde reconnaît les entreprises qui vont vraiment au-delà des déclarations de pratiques éthiques en traduisant ces mots en action. Comme Ethisphere l’a souligné, « depuis 2007, Ethisphere a honoré les entreprises qui reconnaissent leur rôle dans la société en influençant et en entrainant des changements positifs dans le monde des affaires et les sociétés à travers le monde. Ces entreprises tiennent également compte de l’impact de leurs actions sur leurs employés, les investisseurs, les clients et autres parties prenantes clés et exploitent les valeurs et une culture d’intégrité comme les fondements des décisions qu’ils prennent chaque jour.

Xerox dévoile Smart Document Review, une technologie permettant de manipuler des millions de documents du bout des doigts

Xerox – le 14 février

Avec cette nouvelle technologie Xerox, les utilisateurs peuvent déplacer et modifier des documents numérisés comme s’il s’agissait de feuilles posées sur un bureau.

Paris, le 17 janvier 2011 – Localiser, ouvrir, classer, déplacer et modifier des milliers de documents numérisés de façon tactile est désormais possible. De même qu’il devient facile d’effectuer le tri de millions de pages en quelques heures, là où il aurait auparavant fallu des semaines entières pour arriver au même résultat.

Les scientifiques de Xerox Corporation (NYSE : XRX) ont en effet développé un prototype technologique de gestion de documents baptisé Smart Document Review. Ce système permet à plusieurs utilisateurs de prendre place autour d’une grande table graphique et de classer des documents simplement en déplaçant leur index sur l’écran tactile. L’interface rappelle celle d’un iPhone ou d’un smartphone, mais avec une taille d’écran plus de 150 fois supérieure, pour une utilisation simultanée par plusieurs collaborateurs.

Développée par les chercheurs du Xerox Research Centre Europe, la technologie Smart Document Review permet de regrouper rapidement les documents similaires. Ils peuvent être agrandis, réduits, placés en vis-à-vis afin d’être comparés, ou encore empilés dans un coin de la table graphique comme s’il s’agissait de feuilles de papier posées sur un bureau, et ce avec tous les avantages de la numérisation. Il suffit à l’utilisateur de désigner du bout des doigts quelques documents représentatifs pour indiquer au système les informations les plus pertinentes. La technologie Smart Document Review s’appuie alors sur ces éléments pour classer automatiquement des millions de pages, offrant un gain de temps considérable. Les dossiers sont préparés pour une relecture précise d’un expert du métier.

Cette technologie promet d’améliorer de manière significative les processus d’examen des documents, une problématique essentielle pour des secteurs tels que la justice, l’assurance, l’industrie pharmaceutique, la santé et la finance où les volumes documentaires sont particulièrement élevés. Par exemple, avec le processus e-discovery, les avocats peuvent examiner uniquement une partie des preuves en indiquant celles qui sont pertinentes et celles qui ne le sont pas dans le cadre d’une affaire. Smart Document Review analyse ensuite rapidement l’ensemble du dossier et identifie automatiquement tous les documents devant être étudiés.

« Le nombre de pièces liées à des procès, des dépôts de brevets ou encore des rapports d’analyses gouvernementaux, illustre parfaitement la somme d’efforts à fournir pour gérer efficacement ces millions de documents », explique Caroline Privault, responsable du projet au centre de recherche Xerox. « Nous sommes convaincus que cet outil aura un impact majeur sur les coûts, la précision et la rapidité des processus de modification documentaire ».

Le système Smart Document Review de Xerox est basé sur la technologie CategoriX, développée par une équipe d’ingénieurs du XRCE de Grenoble. Cet outil permettant de classer automatiquement des documents, a été conçu par des chercheurs en linguistique et en statistique. Combinée à la table tactile de PQ Labs, cette technologie constitue la base du dernier prototype de Xerox.

Smart Document Review est actuellement soumis à une phase de tests auprès de certains clients et fera l’objet de développements supplémentaires avant d’être commercialisé (la date de disponibilité sera communiquée ultérieurement).

 

Xerox : Le jet d’encre, une technologie accessible à tous les professionnels de l’impression « dès maintenant »

edubourse – le 15 février 2017

PARIS, France, le 14 février 2017 – Les premiers adeptes de la technologie jet d’encre de Xerox affirment constater des résultats commerciaux chiffrables, tels qu’une augmentation du volume de pages produit, une économie de coût liée à l’impression sur papier couché offset standard et un délai d’exécution plus court sur les projets d’impression transactionnelle à grand tirage. Le portefeuille jet d’encre d’entrée de gamme de Xerox présenté aux Hunkeler Innovation Days (HID) de Lucerne, en Suisse, du 20 au 23 février 2017, inclut :

·         La presse de production jet d’encre Xerox Brenva® HD – jet d’encre feuille à feuille.
·         La presse à jet d’encre Xerox Trivor® 2400 – jet d’encre à alimentation bobine avec Xerox High Fusion Ink.
·         La presse à jet d’encre Xerox Rialto® 900 – jet d’encre laize étroite intégrant la découpe de papier en bobine.

Grâce aux systèmes à faible coût de Xerox, l’impression jet d’encre devient accessible, offrant de nouvelles opportunités aux professionnels de l’impression. À l’occasion des Hunkeler Innovation Days, Xerox démontrera comment ses solutions à jet d’encre facilitent l’entrée sur des marchés à fort potentiel de croissance, tels que les catalogues, les livres, les contenus transactionnels et le publipostage.

« Le jet d’encre n’est plus une technologie du futur, elle est à portée de main, affirme Andrew Copley, président Graphic Communications Solutions de Xerox. Avec nos presses de production jet d’encre nouvelle génération, les clients profitent de la meilleure technologie pour un coût et un encombrement moindres qu’avec les presses à jet d’encre classiques. »

Se lancer dans le publipostage et l’impression transactionnelle avec la Brenva HD
L’agence de communication numérique et papier basée au Royaume-Uni, McLays, a acquis une Brenva HD afin de diversifier ses applications d’impression transactionnelle et de publipostage. Au cours du premier mois de production, le volume de pages par jour a augmenté de 15 %, atteignant 150 000 pages les jours de pointe.

« Nous avons produit plus de 1,5 million de pages en janvier avec la Brenva HD et sommes convaincus que nous pouvons doubler ce chiffre au cours des mois à venir en passant à une production continue sur 24 heures, explique Gary Wheeler, responsable de production publipostage chez McLays. La presse répond parfaitement aux exigences de faible couverture d’encre, de teintes d’arrière-plan claires et de texte noir net, qui sont essentielles en impression transactionnelle. »

Impression à jet d’encre sur papier couché offset standard avec High Fusion Ink et la Trivor 2400
Le professionnel de l’impression basé en Belgique, VPrint, souhaitait améliorer la personnalisation et la qualité de son offre de publipostage à grand tirage sans subir le coût lié à l’utilisation d’un papier spécialement conçu pour les systèmes à jet d’encre. L’entreprise a testé la Trivor 2400 associée à la technologie High Fusion Ink.

« Nous voulions imprimer sur un papier couché offset standard, afin de profiter de la qualité et de la grande capacité de tirage propres à l’offset, tout en bénéficiant de tous les avantages de la presse de production jet d’encre, explique Thierry Ngoma, directeur d’usine chez VPrint. Jusqu’à présent la technologie High Fusion Ink et la Trivor 2400 répondent à nos attentes : couleurs brillantes, haute vitesse et économie liée à l’utilisation d’un papier couché offset standard sans pré ou post-traitement. »

Des options de finition qui boostent la productivité sur la Rialto 900
Lors des Hunkeler Innovation Days, Xerox présentera la Rialto 900 et ses deux nouvelles options de finition en ligne : le perforateur dynamique et la seconde empileuse haute capacité. Le perforateur dynamique permet la création de documents détachables horizontaux, verticaux ou en T, tels que des coupons, des cartons-réponse et des bordereaux de paiement, ouvrant de nouvelles perspectives sur les marchés du publipostage et de l’impression transactionnelle. De plus, une seconde empileuse haute capacité garantit un fonctionnement en continu, sans interruption pendant le déchargement de l’une ou l’autre des empileuses.

Ces options confirment la percée du jet d’encre, initiée par la présentation de la Rialto 900 il y a deux ans. Aujourd’hui, de nombreux professionnels de l’impression utilisent cette presse pour produire tout type de supports, des simples pages recto-verso en monopasse aux publipostages haute qualité.

L’imprimeur commercial Datagraphic, basé au Royaume-Uni, possède deux Rialto 900 chargées de produire des contenus transactionnels orientés données à diffusion immédiate pour des entreprises publiques et privées. « Nous fournissons des communications quotidiennes dont le délai de traitement et d’impression est souvent limité à quelques heures. La Rialto 900 nous permet de produire des documents commerciaux de qualité à grand tirage, pour livraison le jour-même, dans un délai très serré », déclare Robert Hoon, directeur général de Datagraphic.

Outre la Brenva HD, la Trivor 2400 avec High Fusion Ink et la Rialto 900, les solutions Xerox FreeFlow® Core, Xerox FreeFlow Digital Publisher, XMPie PersonalEffect ® (suite), XMPie Circle et XMPie Campaigns-on-Demand seront également présentées au salon ainsi que diverses applications et ressources de développement commercial.

Le stand Xerox et XMPie se situera dans le Hall 2 de Messe Lucerne. Pour en savoir plus sur Xerox aux HID, rendez-vous sur : https://www.xerox.com/en-us/digital-printing/hunkeler. Suivez Xerox sur Twitter : @xeroxproduction ou #HID17.

Disponibilité
Le perforateur dynamique sera lancé au premier trimestre 2017 et la seconde empileuse haute capacité au deuxième trimestre 2017. Les deux technologies seront disponibles à la réservation lors des HID.