Xerox sécurise ses imprimantes connectées avec des technologies McAfee

ITR News – le 15 novembre 2017

Si l’essor des objets connectés permet aux entreprises d’accéder à une grande quantité de données et d’options de connectivité, l’absence d’outils capables de les sécuriser efficacement peut rendre les réseaux plus vulnérables aux menaces. Xerox sera d’ailleurs le parrain du McAfee MPower Cybersecurity Summit et en profitera pour faire valoir son expertise dans le domaine de la sécurité des appareils et des réseaux. 

Dans moins d’un an, l’UE adoptera le Règlement Général sur la Protection des Données. Les organisations seront dès lors tenues d’adopter des mesures de sécurité plus strictes, faute de quoi elles pourront être sanctionnées lourdement. Et avec les données collectées par les dispositifs sans fil et les objets connectés en général, l’affaire se complique. « L’IoT change complètement la donne en matière de cybersécurité, si bien que les entreprises doivent aujourd’hui sécuriser, en plus des appareils présents dans leurs locaux, ceux que leurs salariés utilisent chez eux à des fins professionnelles, confie Christiaan Beek. Dès lors qu’ils sont connectés, les imprimantes et appareils multifonctions peuvent créer des brèches qui mettent en danger le réseau et la sécurité et doivent à ce titre être comblées le plus en amont possible. McAfee est fier d’intégrer sa technologie aux appareils Xerox pour les aider à se prémunir contre les attaques, si sophistiquées soient-elles ».

Les imprimantes modernes et les appareils connectés doivent, elles aussi, faire l’objet d’une politique de sécurité multicouche. C’est précisément ce que font les solutions de sécurité Xerox en couvrant quatre aspects essentiels : prévention des intrusions, détection des appareils, identification des documents et des données, et partenariats avec des acteurs externes à l’image de McAfee. « Alors que les cybermenaces se multiplient et gagnent sans cesse en complexité, les membres de la communauté de la cybersécurité doivent s’entraider et travailler main dans la main pour se prémunir et se préparer à faire face aux attaques de demain, explique Alissa Johnson, directrice de la sécurité des informations chez Xerox. Notre partenariat avec McAfee est un axe fort de notre stratégie de sécurité. Nous sommes convaincus que l’approche choisie par Xerox pour la protection des appareils, des documents et des données reste un élément différenciant sur le marché des technologies d’impression et de gestion de documents ».

Il y a quelques mois, Xerox a d’ailleurs lancé une gamme d’imprimantes et de multifonctions compatibles avec la technologie ConnectKey. Celle-ci offre des fonctionnalités simples, sécurisées et mobiles, la connectivité au cloud et l’accès à des fonctionnalités et à des applications qui améliorent la productivité. Ces nouveaux modèles intègrent aussi des fonctions de sécurité multicouches pour protéger les composantes du système et prévenir les vulnérabilités.

Xerox rappelle enfin que la technologie de whitelisting de McAfee, qui monte la garde en permanence et pare automatiquement les attaques provoquées par des malwares, est intégrée d’office à tous les produits ConnectKey AltaLink de Xerox.

Publicités

Mopria Print Service 2.3 active la fonction Partager pour imprimer à partir d’appareils Android

 Yahoo Finance – le 15 novembre 2017

L’Alliance Mopria, une association mondiale à but non lucratif créée dans le but de promouvoir des normes pour l’impression mobile à l’échelle du secteur, a sorti aujourd’hui Mopria Print Service 2.3, étendant la prise en charge de l’impression mobile en permettant aux utilisateurs d’imprimer à l’aide de la fonctionnalité Partager à partir d’un grand nombre de leurs applis préférées. Mopria Print Service 2.3 est également compatible avec Android 8.0 Oreo™ dont la solution d’impression mobile par défaut fait appel à la technologie de base Mopria permettant d’imprimer sur plus de 100 millions d’imprimantes certifiées Mopria. La mise à jour est disponible sur Google Play Store pour tous les appareils Android.

Mopria Print Service 2.3 utilise la fonctionnalité Partager déjà disponible dans de nombreuses applis populaires, dont Facebook, Flipboard, LinkedIn, Twitter et Pinterest, donnant aux utilisateurs le pouvoir d’imprimer facilement. Lorsqu’ils utiliseront la fonctionnalité Partager, les utilisateurs verront qu’une option Service d’impression Mopria est incluse après un e-mail ou un SMS. L’icône Partager est placée bien en vue et les utilisateurs n’ont qu’à sélectionner l’option Service d’impression Mopria et leur imprimante, ajuster les paramètres et imprimer.

La nouvelle version prend également en charge les options de finition, telles que la perforation, le pliage et l’agrafage dans de nombreuses orientations, ainsi qu’une nouvelle interface, ajoutant la possibilité pour les utilisateurs de voir rapidement les imprimantes qui sont disponibles et de déterminer quel est leur état. Ceci offre un point de départ pratique pour ajouter ou masquer des imprimantes, accéder aux paramètres Mopria, résoudre les problèmes d’impression et visualiser les listes d’imprimantes certifiées Mopria. La nouvelle interface comprend des tutoriels qui guident les nouveaux utilisateurs dans le processus d’impression mobile et donnent des astuces, ajoutant au service l’une des fonctionnalités les plus demandées par les utilisateurs.

« Nous continuons d’ajouter des fonctionnalités au Service d’impression Mopria faisant de l’impression mobile à partir d’appareils Android l’expérience la plus conviviable possible », a confié Brent Richtsmeier, président du comité d’orientation de l’Alliance Mopria. « Avec des options étendues permettant d’imprimer à l’aide de la fonctionnalité Partager sur les applis les plus appréciées au monde, les utilisateurs redécouvrent le côté pratique de l’impression mobile. »

Depuis son lancement, le Service d’impression Mopria autorise l’impression à partir de smartphones et tablettes Android sur des imprimantes certifiées Mopria. Il permet aux utilisateurs de personnaliser facilement la couleur, le nombre de copies, l’utilisation du duplex, la taille du papier, la sélection d’une plage de pages, le type de support et l’orientation, ainsi que des fonctions pour le lieu de travail comme l’authentification de l’utilisateur, l’impression avec code secret et des capacités de comptabilité, tout cela sans avoir besoin d’installer d’applis spécifiques aux marques d’imprimantes.

Quatre ans après l’établissement de l’Alliance Mopria par ses fondateurs Canon, HP, Samsung et Xerox, l’association à but non lucratif comptait 21 membres représentant le secteur mondial des imprimantes. Outre les sociétés fondatrices, l’Alliance Mopria regroupe aujourd’hui Adobe, Konica Minolta, Qualcomm, Lexmark, Kyocera, Toshiba, Brother, Epson, Fuji Xerox, Microsoft, NEC, Pantum, Ricoh, YSoft, Sharp, Dell et Primax.

La technologie Mopria compte actuellement plus de 700 millions d’installations et devrait dépasser le milliard d’installations en moins d’un an. Tout en poursuivant ses efforts visant à faciliter l’impression mobile, l’Alliance Mopria élargira également son champ d’activité pour normaliser l’impression et la numérisation dans le cloud. Son objectif est de rendre ces solutions plus accessibles et plus intuitives, tant pour les consommateurs que pour les entreprises.

La presse à jet d’encre High Fusion Trivor 2400 de Xerox était à l’honneur du INKjet-Setters

EduBourse – le 12 octobre 2017

Imprimeurs, influenceurs, leaders du secteur et chefs d’entreprise se sont réunis à Marseille à l’occasion du Xerox INKjet-Setters Summit 2017. Cet événement organisé sur deux jours par Xerox avec ses partenaires commerciaux, avait pour objectif de présenter les nouvelles tendances et opportunités du marché de la technologie jet d’encre. Les « early adopters » ayant déjà développé leurs activités avec cette technologie partageront leur retour d’expérience et leurs stratégies commerciales.

L’événement fut également l’occasion de visiter le Centre d’Innovation Jet d’Encre de Xerox à Aubagne et d’assister à des démonstrations des presses Xerox Rialto, Trivor et Brenva.

La presse jet d’encre Xerox Trivor 2400 High Fusion ouvre notamment de nouvelles opportunités en matière d’impression à données variables. Grâce à l’encre High Fusion, il est désormais possible d’atteindre des résultats exceptionnels en imprimant directement sur du papier couché offset, sans que celui-ci ait besoin d’être prétraité ou protégé.

Les économies, que de nombreux imprimeurs commerciaux réalisaient autrefois grâce à la technologie jet d’encre, se trouvaient neutralisées par les dépenses liées au précouchage ou au postcouchage du papier ou par l’achat de papier couché spécial jet d’encre.

La presse à jet d’encre High Fusion Trivor 2400 permet aux imprimeurs d’étendre leur gamme de supports jet d’encre afin de proposer des créations personnalisées économiques et à forte valeur ajoutée (publipostages, catalogues, magazines, livres en couleurs, etc.). L’encre High Fusion est spécialement formulée pour optimiser l’impression et le séchage sur des supports couchés offset, y compris du papier mat, satiné et brillant de 60 à 250 g/m², jusqu’à 76 m/minute.

Vers une nouvelle étape dans la personnalisation 
L’imprimeur belge VPrint était à la recherche d’une solution pour produire de grands volumes de publipostages personnalisés et de haute qualité, sans y ajouter le coût des papiers spécialisés pour l’impression jet d’encre. L’entreprise a trouvé la solution idéale avec la presse à jet d’encre High Fusion.

« La possibilité d’imprimer directement sur des supports couchés offset sans traitement spécial grâce à l’encre High Fusion nous a permis de proposer une personnalisation en couleur de nos applications de publipostage, » explique Thierry Ngoma, directeur d’usine chez VPrint. « La souplesse, la qualité et la vitesse d’impression impressionnantes de la Trivor 2400 restent inégalées sur le marché. » 

DataMaster Lab accorde 4,5 étoiles aux MFP VersaLink de Xerox

Datamaster – le 4 octobre 2017

Les imprimantes multifonctions A3 couleur Xerox Versalink C7020, C7025 et C7030 ont passé et réussi tous les tests et évaluations du laboratoire indépendant DataMaster Lab. Ces machines ont obtenu l’excellente note de 4,5/5 étoiles après étude et certification de notre laboratoire.

Cette gamme remplace la série WorkCentre 7220i/7225i.

 L’ergonomie de ces machines a particulièrement été appréciée, set notamment l’interface scan, très similaire à celle des AltaLinks et de loin la plus intuitive actuellement sur le marché. Le pilote ainsi que la page web de la machine sont également très facile à utiliser. Vous trouverez plus d’informations sur DataMaster Online.
Mais les Versalinks sont aussi plus productives que l’ancienne génération de MFP A3 Xerox couleur des mêmes segments. L’amélioration la plus notable se situe au niveau de la productivité recto-verso. La série Versalink C7000 arrive à imprimer environ 7 % plus vite en A4 recto-verso qu’en recto seul. Un record, et la meilleure productivité sur le segment du A4 r/v. Plus aucune raison de ne pas économiser de papier !  La vitesse d’impression recto-verso est une donnée très rarement publiée par les constructeurs ; Xerox ne fait pas exception à la règle en ne donnant pas cette information. Dommage ! Les machines de la gamme ne perdent pas de vitesse en mode couleur automatique non plus – et lors de notre test en mode Groupe de Travail (la machine reçoit 15 requêtes simultanées), elles se sont montrées capable de ripper et imprimer simultanément, avec une perte de vitesse minime par rapport aux vitesses nominales respectives.
Les analyses et les évaluations de DataMaster Lab sont pleinement indépendantes. L’attribution de certificats évalués à cinq étoiles est très rare. Pour les atteindre, l’équipement testé doit démontrer une excellente performance dans la plupart des tests et n’avoir aucune faiblesse majeure dans la totalité des critères d’évaluation.

DataMaster Lab accorde 5 étoiles aux MFP AltaLink de Xerox

Datamaster – le 27 juillet 2017

Les imprimantes multifonctions A3 couleur Xerox Altalink C8035 et C8045 ont passé et réussi tous les tests et évaluations du laboratoire indépendant DataMaster Lab. Ces machines ont obtenu l’excellente note de 5/5 étoiles après étude et certification de notre laboratoire.
Cette gamme est destinée aux groupes de travail, et fournit l’interface et fonctions ConnectKey de Xerox.  Le même contrôleur sur toute la famille assure une cohérence d’expérience utilisateur qui facilitera la mise en oeuvre de ces machines dans des flux de travail d’une grande organisation, ainsi que l’utilisation des solutions logicielles internes et les connecteurs Cloud et applis faits Xerox.
L’ergonomie de ces machines a particulièrement été appréciée, elles sont productives et fiables – et très silencieuse​s​.  L’interface a été entièrement revue depuis l’ancienne génération, et se révèle exceptionnellement convivial​e​ et efficace.  La nouvelle interface numérisation vers email est génia​le, et aux niveaux copie et imposition il y a nettement moins de manipulations requises.  La reconnaissance optique des caractères est en standard pour toute la famille.
Il y a une très bonne qualité d’impression, une bonne résolution qui se traduit sur l’impression des petits caractères précise et nette.
Cette gamme de machines ne perd pas de vitesse en mode couleur automatique ni ​en ​recto/verso, et les temps de RIP sont courts.  Le contrôleur est armé de 8 GO de RAM en standard et un processeur Intel QuadCore qui tourne à 1,9 MHz, des spécifications techniques très fortes vis-à​ ​vis des concurrents light production – et largement la plus forte​s​ dans le marché bureautique.
La page web sera appréciée par tous les ingénieurs et agents de supports chargés de les exploiter.  Moderne, convivial​e​ et très fonctionnel​le​, elle permet facilement ​de ​cloner des paramètres entre des machines et de visualiser l’interface à distance.
En termes de souplesse de finition et de gestion des médias, les AltaLinks peuvent se lier à toute la gamme de finitions Xerox, et impriment toutes sur du 300 g et 220 en recto/verso.
Les analyses et les évaluations de DataMaster Lab sont pleinement indépendantes. L’attribution de certificats évalués à cinq étoiles est très rare. Pour les atteindre, l’équipement testé doit démontrer une excellente performance dans la plupart des tests et n’avoir aucune faiblesse majeure dans la totalité des critères d’évaluation.

Xerox va arrêter ses imprimantes à encre solide

Channelnews – le 16 juin 2017

Développées par Tektronix en 1991, les imprimantes à encre solide présentent de nombreux avantages : peu encombrantes, offrant une impression d’excellente qualité sur tous les types de papier pour un coût à la page réduit, absence de toxicité, pas de cartouches à jeter en fin d’utilisation… Tombée dans les mains de Xerox en 2000 à l’occasion du rachat par ce dernier de la division impression et images de Tektronix, la technologie semblait donc avoir de beaux jours devant elle.

Après avoir commercialisé des imprimantes à encre solide sous la marque Tektonix Phaser, l’inventeur du photocopieur lançait ensuite des produits sous sa propre marque, lancement qui n’a pas connu le succès escompté. Un seul modèle A4, le ColorQube 8900 reste à présent au catalogue. Ses jours sont désormais comptés si l’on en croit Channelbp. Sa commercialisation sera en effet arrêtée au troisième trimestre 2017. « Ces dernières années, les technologies d’impression laser couleur ont considérablement avancé. Xerox a constaté qu’un nombre croissant de ses clients préféraient la technologie laser à l’encre solide », a expliqué Sonia Panchal, porte-parole de la société, à nos confrères. La gamme ColorQube A4 sera donc remplacée par les imprimantes laser VersaLink C500 et C600.

Le fabricant promet toutefois de soutenir « les clients encre solide existants avec les plus hauts niveaux de service et de support ». Les consommables ne devraient pas disparaître du catalogue de sitôt.

DocuShare Flex : la nouvelle plateforme de gestion numérique des documents de Xerox

ITR News – le 1er juin 2017

Xerox lance à destination des PME DocuShare Flex, une plateforme permettant de digitaliser certains processus comme la facturation, le partage de fichiers, la révision de documents, la gestion des bases de données et l’archivage des documents.

Xerox lance donc officiellement ce mois-ci sa plateforme DocuShare Flex grâce auxquels les utilisateurs pourront exécuter diverses tâches liées à la gestion des documents comme :

  • le routage automatique des documents pour simplifier les processus de validation et le contrôle des versions.
  • l’automatisation de la gestion des documents facilitant l’observation des exigences réglementaires et normes sectorielles,
  • la simplification de la gestion de la multitude de documents requis pour les transactions, la comptabilité, la facturation et autres opérations.

DocuShare Flex offre par ailleurs :

  • une capacité de stockage extensible permettant de sauvegarder des centaines de millions de documents.
  • des fonctionnalités de gestion des documents, de leur création à leur archivage ou leur élimination.
  • des commandes de vérification des processus qui permettent l’annotation, la rédaction, mais aussi la consultation simultanée lors du contrôle de versions, de sorte à garder les documents à jour.
  • l’automatisation de différents processus métiers, qu’il s’agisse de stocker à un seul et même endroit l’ensemble des documents relatifs à un projet, de gérer les cycles de relecture et de validation de documents ou encore de respecter les exigences relatives à un éventuel audit. Il favorise aussi l’observation des pratiques recommandées par l’entreprise en permettant aux responsables de surveiller à tout moment l’état d’avancement du travail.
  • un moteur de recherche intuitif et une interface utilisateur dont la prise en main nécessite peu de formation.
  • la possibilité d’être associée aux systèmes back-end des entreprises pour en extraire les données et les lier aux documents.
  • la compatibilité avec les appareils multifonctions Xerox ConnectKey pour permettre la numérisation directe vers DocuShare Flex.

Le nombre d’utilisateurs minimal est de cinq et peut monter à plusieurs milliers.